Vue par défaut de l'objet. Cliquez pour créer un template personnalisé, ID du Nœud : 2090, ID de l'objet : 2272

La culture basque

La culture basque

La culture basque

NOUS VIVONS NOTRE CULTURE AU QUOTIDIEN

de la façon la plus simple qu'il soit, à travers la langue, la danse et diverses formes théâtrales artistiques qui, bien que puisant leurs racines dans les traditions anciennes, sont bien vivantes et contemporaines.

  • LA LANGUE BASQUE : EÜSKARA

« Euskal herria, euskara gabe, erin gabeko ogia ! », Le Pays basque sans sa langue, c’est du pain sans farine ! …

En voici quelques mots :

  • Egün hon = bonjour 
  • Honki jin = bienvenue 
  • Otoi = s’il vous plait 
  • Eskerrik hanitx = merci beaucoup

La langue basque unifiée, le batua, est commune aux 7 provinces basques, cependant chacune a conservé son dialecte, comme c'est le cas, en Soule où nous parlons le souletin. Ce qui caractérise notre parler est le son u écrit avec le tréma et qui se prononce u et non ou comme dans les autres provinces. Ainsi "le jour" se dit "eguna" en Soule et "egoun"a chez nos voisins.

Comment apprendre le basque? La transmission se fait à deux niveaux : même si la famille est un maillon clé de la transmission, le basque s'apprend également dans les écoles. Cependant, les filières bilingues de l’enseignement public, privé, et immersif proposent l'apprentissage du basque et en basque : les Ikastola de Soule à Chéraute et Alos-Sibas-Abense (immersif), la filière bilingue publique fédérée par l'association Ikas-Bi pour le primaire ainsi que dans les 2 collèges à Tardets et Mauléon, le lycée de Chéraute et l'enseignement catholique sous contrat pour les écoles Jeanne d'Arc à Mauléon et Saint-Louis de Gonzagues à Alçay. Et comme il n'est jamais trop tard pour apprendre le basque, des cours du soir sont également possible grâce à l'association AEK... Alors vous commencez quand?

 

  • LA DANSE BASQUE

En Soule, la danse souletine est composée de 5 danseurs nommés Aitzindariak : l'homme cheval ou zamaltzaina, la cantinière kantiniersa, le porte-enseigne ou entseinaria, le danseur appelé le chat le gatüzain et enfin celui qui garde le troupeau de porcs le txerreroa. La danse souletine obéit à une technique particulière et singulière : les danseurs font des pas en effleurant le sol et lorsqu'ils sautent en l'air ils exécutent des entrechats frijat, au son de la txülürüla (flûte), du ttun-ttun (tambourin à cordes) et de l'atabal (tambour).

Chaque village au Pays-Basque a son école de danse et nous sommes loin du folklore! Les enfants peuvent apprendre les premiers pas de danse vers l'âge de 7 ans, et ceux qui dansent depuis plusieurs années deviennent moniteurs à leur tour, et ainsi la boucle est bouclée et la danse vit. Filles et garçons se produisent souvent la première fois lors des fêtes du village et lors de la réception de la mascarade, et c'est le tract au ventre qu'ils exercent leurs premiers pas! Lorsque leur niveau en danse se confirme, ils sont habillés du veston rouge puis, plus tard pourront porter l'un des 5 costumes.

 

  • LA PASTORALE ET LA MASCARADE

Ces deux genres théâtraux puisent leurs origines dans les temps anciens, mais ils restent très vivants en Soule, car chaque année, un village organise soit une pastorale soit une mascarade, et c'est tout un village qui s'investit autour de ce projet. Pour 2018, je vous invite à suivre les jeunes de Musculdy qui organisent les mascarades. Quant à la pastorale, place aux habitants de Mauléon qui vont jouer la pastorale sur la vie du Chevalier de Béla - Belako zaldüna - les dimanches 29 juillet et 5 août.

Pour ne rien rater, découvrez l'AGENDA des animations et les temps forts en Soule

KÜL TÜRA

Non

Préparez votre séjour

Réserver

Publicités